Accueil > Se loger > Trouvez votre logement selon votre budget ! >

Trouvez votre logement selon votre budget !

 
Trouvez votre logement selon votre budget !

Cités universitaires, foyers, chambres indépendantes, appartements privés : contrairement aux rumeurs de pénuries immobilières qui perdurent ça et là, les modes d’hébergement destinés aux 60 % d’étudiants résidant hors du domicile familial ne manquent pas. Encore faut-il pouvoir se les offrir ? Quels sont les logements les mieux adaptés au budget serré d’un étudiant ? Éléments de réponse…
Par Gaëlle Cloarec et Franck Lalanne

Si vous n’avez aucun budget

Soyons clairs ! Les logements à 0 €, sans contrepartie, n’existent pas. Par contre, il existe bien des modes d’hébergement économiques, adaptés aux budgets extrêmement serrés, à savoir : les logements solidaires.
En effet, des associations comme Ensemble2Générations et LePariSolidaire mettent en relation les étudiants ayant besoin d’un logement et les personnes âgées à la recherche d’un peu de compagnie. Ces dernières proposent de vous louer une chambre meublée, située au sein même de leur demeure (maison ou appartement). Gratuite (en échange de menus services : courses, compagnie, promenade…) ou payante (une participation aux charges locatives peut être demandée : de 50 à 60 €), l’occupation dure généralement toute l’année universitaire. Ce type de logement contre services est une bonne solution pour ceux qui n’ont aucun budget. Attention néanmoins à ne pas se faire piéger.

Si votre budget est limité

Les résidences et foyers universitaires
Les cités (ou résidences) universitaires gérées par les Crous enregistrent chaque année des records d’inscription. Car, à 200 € par mois (en moyenne) la chambre meublée de 9 m2, ça se bouscule au portillon ! Le hic ? Avec seulement 165 500 places, réservées aux étudiants aux revenus limités, l’offre est très insuffisante. Pour les étudiants en couple, même problématique, les Crous ne proposent que 46 000 studios, répondant cependant à des normes de confort améliorées : de 21 à 31 m2, avec coin cuisine, salle de bain et câblage permettant des connexions informatiques. Comptez cette fois-ci autour de 400 € par mois. Pour obtenir un de ces logements, une démarche importante : remplir et envoyer le Dossier social étudiant, par minitel ou par Internet (www.cnous.fr). Les demandes se font obligatoirement entre le 15 janvier et le 30 avril pour l’année suivante.
Quant aux foyers étudiants, ils sont gérés par des fondations ou des associations privées, à caractère religieux et/ou international. Leurs prix sont variables et dépendent essentiellement de leur localisation : comptez entre 250 et 500 € par mois pour une chambre meublée. La plupart d’entre eux sont regroupés au sein de l’Union nationale des maisons d’étudiants (UNME) : www.unme-asso.com.

Les logements ruraux
C’est une alternative originale aux loyers trop chers qui s’adressent aux étudiants des régions Nord, Picardie et Bretagne. Le principe ? Proposer aux étudiants et aux jeunes travailleurs des studios et des T2 (meublés) dans une ferme située à proximité d’un campus universitaire. Les prix varient de 239 à 346 € pour un studio et de 250 à 363 € pour un T2.
Pour tout renseignement, consultez www.campusvert.com

Si vous avez un budget plus important

Les résidences étudiantes privées
Construites pour faire face à l’explosion du nombre d’étudiants qui a augmenté dans les années 1990, les résidences étudiantes privées proposent la location de chambres meublées pour des prix s’approchant souvent de ceux pratiqués dans le secteur locatif privé. Mais, attrait non négligeable, celles-ci mettent à votre disposition de véritables services : gardien, local à vélo, laverie, snack, ménage, Internet (etc.). Les loyers s’échelonnent de 350 à 500 € par mois, mais certaines villes sont beaucoup plus chères : 600 € à Nice et entre 800 et 900 € à Paris (rive gauche). Elles reçoivent beaucoup plus de demandes qu’elles n’ont d’offres. Il faut donc s’adresser à elles bien avant la rentrée pour espérer disposer d’un logement.

Le studio individuel
C’est le mode d’hébergement rêvé des étudiants puisque disposer d’un studio offre une indépendance totale et un calme appréciable pour étudier. Mais cette liberté a un prix ! Pour un studio, vous devez débourser autour de 250 € à Chalon-sur-Saône, 350 € à Bordeaux, 460 € à Aix-en-Provence et de 500 € à 900 € à Paris. L’addition peut donc s’avérer lourde à la fin du mois, sachant que viennent se greffer d’autres frais comme les charges, l’électricité, le téléphone etc.

La colocation plébiscitée !
La dernière étude réalisée en juillet 2006* révèle sans surprise que la colocation, expérimentée par près d’1 Français sur 5, attire particulièrement les jeunes de moins de 25 ans, puisque 61,57 % des colocataires sont des étudiants. La raison principale à ce véritable engouement ? La motivation économique : le m² d’un 3 pièces en colocation coûte un tiers de moins que celui d’un studio !
Pour trouver une colocation, direction Internet : www.appartager.fr.

* Ipsos pour Appartager.com

Dernières offres de logement

Location / Appartement meublé / 2 pièces / de 27 à 27 m² / PESSAC

  • Disponibilité : Sous 30 jours
  • Loyer : 643 €
Suite de l'annonce >>

 

Location / Appartement meublé / Studio / de 18 à 18 m² / PESSAC

  • Disponibilité : Sous 30 jours
  • Loyer : 432 €
Suite de l'annonce >>

 

Location / Appartement meublé / 2 pièces / de 28 à 28 m² / TALENCE

  • Disponibilité : Sous 30 jours
  • Loyer : 633 €
Suite de l'annonce >>

 

Location / Appartement meublé / Studio / de 19 à 19 m² / TALENCE

  • Disponibilité : Sous 30 jours
  • Loyer : 433 €
Suite de l'annonce >>

 

Location / Appartement meublé / 2 pièces / de 42 à 42 m² / Bordeaux

  • Disponibilité : Sous 30 jours
  • Loyer : 699 €
Suite de l'annonce >>

 

23684 logements – 5977 colocations – 558 résidences

Rechercher une annonce de logement

Je recherche...
 

Rechercher une résidence

 

Annuaire du logement