Accueil > Se loger > La colocation : partager un appartement > Colocation : un pour tous, tous pour un >

Colocation : un pour tous, tous pour un

 
Colocation : un pour tous, tous pour un

La colocation a le vent en poupe ! Qui n’a jamais rêvé de vivre comme dans la célèbre série « How I Met Your Mother » ? Mais attention, comme dans tous types de logements, la vie en colocation présente ses avantages comme ses inconvénients ! Voici quelques règles à respecter pour réussir votre colocation. Clémence Floch

Règle numéro 1. On ne s’installe pas avec le premier venu !
Et oui, que ce soit avec un ami ou avec quelqu’un que vous avez déniché par petites annonces, il faut avoir un minimum de points en commun. Si vous êtes du genre calme et pantouflard, cela peut se révéler un tant soit peu risqué de s’installer avec un gros fêtard qui pourrait transformer votre appartement en apéro géant tous les soirs ! Il faut aussi bien se mettre d’accord sur les règles de la vie en communauté : qui fait la vaisselle, le ménage, les courses…

Règle numéro 2. On s’engage.
Sachez que lorsque vous allez signer le bail de votre vie en colocation, vous ne pourrez pas quitter aussi facilement que vous le pensez le logement si les choses tournent mal. Tout d’abord, vous êtes soumis à une clause de solidarité. En cas de loyer impayé, vous aurez donc la charge de régler la somme manquante de votre colocataire. Votre caution peut être également solidaire, à savoir qu’en cas d’impayés, le bailleur peut exiger que le loyer lui soit versé par n’importe quel garant, que ce soit la personne qui se porte caution pour vous ou celle de votre ou vos colocataire(s).

Règle numéro 3. On a droit à des aides, mais spécifiques.
La Caisse d’allocations familiales (CAF) ne vous considérera colocataire que si vous vous installez avec une personne du même sexe que vous. À ce titre, vous bénéficierez chacun d’un même montant. Si vous êtes de sexe opposé, vous êtes considéré comme un couple. Et donc votre montant d’Aide personnalisée au logement (APL) sera versé sur un des deux comptes. Bien entendu, cette règle ne s’applique pas si vous êtes trois ou plus, à choisir de partager un logement.

Règle numéro 4. On ne peut pas partir quand on le veut.
Si vous avez signé une clause de solidarité, vous et votre garant restaient responsables, jusqu’à l’expiration du bail, du paiement du loyer et de toute autre somme due au propriétaire. Si vous n’avez pas signé cette clause, vous devez tout simplement envoyer une lettre recommandée à votre bailleur trois mois avant votre date de départ.

Maintenant que vous êtes au point sur les règles qui régissent la vie en colocation, il ne vous reste plus qu’à faire votre recherche sur mapiaule.com ! Bonne chance !

[Vidéo] : les spécificités juridiques de la colocation



Dernières offres de colocation

Colocation / 4 pièces / Paris - Ile De France

CHAMBRE A LOUER CHEZ L’HABITANT DANS VILLE RESIDENTIELLE A 20 MINUTES DU CENTRE DE PARIS Au Vésinet, au 2ème étage d’une maison ancienne avec beau j...

  • Loyer : 430 €
Suite de l'annonce >>

 

Colocation / 3 pièces / Nîmes

Maison située à Marguerittes, au calme qui comprend 3 chambres de 12 m2 dont une indépendante avec WC et salle d'eau privatifs (douche hydromassante) ...

  • Loyer : 350 €
Suite de l'annonce >>

 

Colocation / Studio / Marseille

propose colocation

  • Loyer : 350 €
Suite de l'annonce >>

 

Colocation / Studio / Annemasse

Loft à partager POUR L'ETE SEULEMENT (juillet/août) dans un immeuble calme. Bon plan pour un couple qui veut faire de la rando en juillet. Situé à env...

  • Loyer : 500 €
Suite de l'annonce >>

 

Colocation / 2 pièces / Scionzier

Magnifique villa neuve de 8 pièces + mezzanine, chauffage au sol, cuisine séparée, 225 m², 1500 m² avec une piscine.

  • Loyer : 450 €
Suite de l'annonce >>

 

8410 logements – 583 résidences

Rechercher une annonce de logement

Je recherche...
 

Rechercher une résidence

 

Annuaire du logement

 
 

À la une