Accueil > Aides financières > APL : baisse générale de 5€ par mois >

APL : baisse générale de 5€ par mois

 
APL : baisse générale de 5€ par mois

À partir du 1er octobre 2017, les APL, ALF et ALS baisseront de 5 euros par mois, pour tous les foyers. Si les aides au logement font l’objet de débats depuis plusieurs années, cette décision fait l’unanimité contre elle auprès des organisations étudiantes.
Julia Fauconnier

5€ par mois en moins pour tous les foyers concernés

Lors de son discours de politique générale, le premier ministre Édouard Philippe avait déclaré "Nous dépensons deux fois plus que nos voisins européens dans l’aide au logement, et les Français éprouvent toujours autant de difficultés à se loger". C’est ensuite le 20 juillet que Gérald Darmanin, ministre des comptes publics, a confirmé la volonté de réduire les aides personnalisées au logement (APL).

Déjà en octobre 2016, l’ancien gouvernement avait réduit leur portée en excluant du dispositif les foyers disposant d’un patrimoine de plus de 30 000 euros (environ 10% des bénéficiaires) ainsi que les enfants de parents éligibles à l’ISF (impôt de solidarité sur la fortune). D’ailleurs, le gouvernement Philippe défend la réforme en assurant qu’elle avait été votée par ses prédécesseurs (ce que démentent les concernés...)

Les APL en débat

Qu’elles soient des allocations de logement familial (ALF), des allocations de logement social (ALS) ou des APL, l’ensemble des prestations logement sont versées à 6,5 millions de personnes. Selon l’INSEE, ces aides représentent 20,6% du niveau de vie des 10% de ménages les plus pauvres qui seront les 1ers touchés. Cette baisse de 5 euros par mois et par ménage représenterait une économie de 32,5 millions d’euros par mois. Accusées par certains d’être responsables de l’inflation des loyers, les aides au logement sont depuis longtemps l’objet de débat. La question reste de savoir si les réduire aura des répercussions en termes de baisse des loyers.

Syndicats et associations en colère

On estime que les APL concernent 800 000 étudiants pour "un montant moyen de 225 euros par allocataire" précise l’UNEF dans un communiqué, dénonçant la baisse de ces aides dont 40% des allocataires sont étudiants. Même son de cloche chez la Fage, pourtant parfois accusée d’être proche de la nouvelle majorité, mais pour qui "dans un contexte où un étudiant sur quatre vit sous le seuil de pauvreté, le logement représente plus de la moitié du budget mensuel d’un étudiant. La FAGE ne peut tolérer que l’on continue de précariser la jeunesse sous couvert de “mesures d’économie”".

Les organisations étudiantes ne sont pas les seules à dénoncer la réduction de cette aide "vitale". Christophe Robert, délégué général de la Fondation Abbé Pierre, a demandé être reçu par le gouvernement arguant qu’"avec les minima sociaux, l’aide au logement est celle qui lutte le plus contre l’exclusion et la pauvreté dans notre pays".

Photo : Sarymsakov

Dernières offres de logement

Location / Appartement meublé / Studio / de 18 à 18 m² / 450 € / LE PETIT-QUEVILLY

  • Disponibilité : Immédiate
  • Loyer : de 450 à 460 €
Suite de l'annonce >>

 

Location / Appartement meublé / Studio / 30 m² / 550 € / ventabren

  • Disponibilité : Sous 30 jours
  • Loyer : 550 €
Suite de l'annonce >>

 

Location / Appartement / 3 pièces / 75 m² / 452 € / SAINT JEAN BONNEFONDS

  • Disponibilité : Immédiate
  • Loyer : 452 €
Suite de l'annonce >>

 

Location / Appartement meublé / T1bis / 38 m² / 600 € / bretigny sur orge

  • Disponibilité : Immédiate
  • Loyer : 600 €
Suite de l'annonce >>

 

Location / Maison meublée / 5 pièces et plus / 100 m² / 1600 € / ROUBAIX

  • Disponibilité : Immédiate
  • Loyer : 1600 €
Suite de l'annonce >>

 

8437 logements – 585 résidences

Rechercher une annonce de logement

Je recherche...
 

Rechercher une résidence

 

Annuaire du logement

 
 

À la une